Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

3.2.19 Echarpe en filés main 91 - 4 cadres

Toujours dans l' inventaire de début d'année, je termine de vider les boîtes de filés mains en les tissant au 4 cadres (Jane).

Ici, des sources diverses (mérinos, alpaga, angora, mohair filés maison et teints maison + un fil de soie en bouclette du commerce bien rouge), en tours de règle à 6 f/cm, donc densité en peigne de 4f/cm. Les mêmes en chaîne et en trame. Le tout devait être en point toile car j'avais l'intention de pratiquer des armures factices (color and weave). Finalement j'ai tout fait en sergé simple avec quelques trames jointes (clasped weft) et une inclusion.

Le rythme en chaîne est

A/ bandes de 1F2C, soit 1 foncé 2 clairs - de tons très proches (pour évaluer si l'armure factice s'y voit aussi, noyée dans le flou des filés mains)

et B/ bandes d'unis, dont une bande de 6cm de fils multicouleurs en courtes séquences. En trame j'ai inséré quelques bandes en 1F2C, dont les trames jointes en haut à gauche.

Une chaîne courte, pour ce projet unique en 28cm/160cm + franges. Les tons: garance, campêche/bouleau pour le pervenche, roseau des marais pour les inclusions vertes, phytolaque pour le rose

J'ai laissé assez de chaîne dans le peigne pour pouvoir rabouter le prochain projet à celui-ci, en chaîne 1234 simple.

Pour les projets sans franges et sans raboutage, je perds 50cm à l'avant et à l'arrière lors du démontage, mais je garde ces restes (thrums en anglais) pour les insérer dans un tissage à la saori. Dans ce cas-ci, je n'ai rien perdu à l'avant puisque j'utilise des allonges. Je ne perds rien à l'arrière car les fils restants me servent aussi d'allonge.

J'ai terminé le tissage avec une finition de tapis dont je cherche le nom illico. Je dois encore terminer les franges.

 

Je n'ai inséré que quelques fils de soie rouges, pour un premier test. Ce fil rouge semble fragile à la tension, tout soyeux qu'il soit. Je fais un test de résistance du fil en chaîne mais aussi un test de résistance de Bibi à la pensée commune. Je pose mon regard latéral, comme d'habitude. Il paraît qu'un fil fragile à la tension lorsqu'on le tire manuellement ne tiendra pas en chaîne. Logique, apparemment. Pas très, à mes yeux, car ce fil sera soutenu par ses camarades de classe et subira moins de tension que ce que je n'applique en tirant des deux mains. Par ailleurs, je ne tends pas ma chaîne comme une harpe, ce qui à ce que j'ai appris n'est utile que pour les tapis. J'égalise la tension.

J'ai acheté ce fil rouge lors d'une vente en promo chez Francis & Bart, je me fais toujours avoir, c'est trop tentant. Ils fabriquent eux mêmes les fils dans leur petite usine à Courtrai. Prise dans l'ambiance surchauffée de leurs journées portes ouvertes, je n'ai pas testé sur place la tension du fil. Pareil pour un cone de shetland très fin et noir que j'ai acheté le même jour à 50% du prix. Le test du fil fragile a été probant sur ce projet-ci, demain je mets en chaîne le fil de shetland.

Détails

.


les couleurs et matières en chaîne avant lavage.


Il est très doux, joli tombé.

le très orangé du milieu est de l'alpaga suri retordu sur lui-même, il semble bien rebelle en chaîne. Je ne comprends pas pourquoi. Le tissu est déjà lavé et foulé, repassé..




plan synthétique du même, on voit mieux le rythme. Non lavé




Voir les commentaires couleurs