Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

19.2.19 Ajourer (denting) - soie et mohair

En détissant un projet qui m'avait servi de test de pooling, j'ai récupéré des fils de soie du commerce, teints en longues séquences (trempage de chaque bout d'écheveau dans deux bains, garance et indigo).

Ici, je les ai ourdis en chaîne de manière aléatoire, sans respecter la répartition des couleurs initiale. C'est une très courte chaîne, détissage oblige. Je n'ai d'ailleurs pas beaucoup de matière, j'en profite pour essayer grandeur nature le principe de l'ajourage qu'on vient d'apprendre en séminaire en ligne avec Jane Stafford (denting en anglais). On produit ainsi des écharpes avec moitié moins de fil. Précieux à garder quand je tisse avec de la soie ou de des laines noblissimes comme angora ou yak.

chaîne soie: *2cm en densité forte, 2cm de dents vides* à répéter sur toute la largeur

trame: mohair filé main teint garance et cochenille, tassé 2cm dense et laissé vide 2cm

Il faut prévoir pour chaque projet le comportement différent au foulage selon qu'on a inséré laine, soie ou coton/lin.


 

 

le même vu de dos


Les larges espaces horizontaux et verticaux, de 2cm chacun, qui étaient flagrants lors du tissage, sont remplis par les fils qui se donnent après foulage.
Le tout a un effet de pseudo dentelle, avec une belle intégrité de structure. A ne pas porter avec des bijoux, cela s'entend. Trop de trous.

Le mohair s'est totalement bouclé lors du foulage, alors qu'il était filé woolen simple. J'aime l'effet.

 

 


je prends presque le temps de terminer les franges, je m'améliore.

Gros plan sur les lisières qui, en tension, étaient tout à fait régulières. Lors du foulage, les fils se sont tellement donnés qu'ils ont voulu s'échapper.