Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

La laine superwash


Késako la laine superwash? Est-elle si différente de la laine ancestrale? J'entends bien qu'on peut laver la superwash en machine (on s'en serait douté, à décoder l'intitulé). Qu'elle ne feutre pas. Mais encore? Comment la produit-on? J'extrais un paragraphe de la newsletter de Laines.eu:

La laine peut feutrer, et oui… C’est dû au fait que cette magnifique fibre naturelle est pourvue d’écailles tout du long, un peu comme une pomme de pin. A l’humidité, ces écailles s’ouvrent, c’est ce qui fait que la laine peut absorber beaucoup d’humidité sans rien changer à ses caractéristiques. Mais si l’on commence à frotter, les écailles vont s’accrocher les unes autres, jusqu’à ne plus pouvoir se détacher… et c’est le feutre !

Pratique pour créer en feutre, mais bien embêtant pour la laver, me direz-vous… Que nenni : la laine perd absolument toutes les odeurs (transpiration, cuisine, cigarette …) uniquement en l’aérant une nuit. Faites le test ! Du coup, il ne faut presque pas la laver. Et quand il faut la laver, simplement la laisser tremper dans un peu d’eau + savon est suffisant. Le lavage en machine au programme laine, à froid, étant aussi possible dans les machines modernes qui « bercent » la laine.

Certaines laines (en fil ou en vêtements) sont pourtant traitées « superwash » pour pouvoir être lavées en machine à 40, voire 60 degrés. Deux types de traitements différents existent. En synthèse très très synthétique, soit un bain d’acide ronge et rabotte les écailles pour qu’elles ne puissent plus s’accrocher les unes aux autres, soit un très fin film synthétique est déposé pour gainer toutes les fibres et empêcher les écailles de s’ouvrir.

C’est expliqué un peu plus précisément ici : http://biscottecie.com/blogue/?p=751 et plus précisément ici (en anglais) : http://snerb.typepad.com/the-blog/2015/04/lets-talk-about-superwash.html.

Je n'ai jamais utilisé de superwash, je ne sais comment elle se comporte en teinture. J'avais appris dès mon tout premier stage à l'Ecocentre dans les Fagnes que les vêtements en laine ne doivent pas se laver. Le majordome du prince Charles rappelle dans une interview que "jamais au grand jamais il ne laverait un de ses vêtements en laine, m'enfin. Il suffit d'aérer...". Quelle référence, n'est-il pas?

J'ai aussi appris chez Marie que la laine "vraie" reste quasi imperméable et reste un isolant thermique remarquable (ce qui vaut pour l'été comme pour l'hiver, semble-t-il) - ce qui disparaît au traitement superwash. Sortez par temps de pluie en pull superwash ou laineux-vrai: dans le premier cas, vous reviendrez détrempé et le vêtement alourdi par la flotte.

J'ai donc choisi dès le départ de travailler de laine ancestrale.