Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

Echantillon chaîne supplémentaire (114)

13.10.19 Je viens de visionner le dernier cours chez Jane Stafford: les tissus à chaîne et trame supplémentaires (les "swivel" classiques?). Episode 3.9, qui fait suite à l'épisode 3.8. Cela devient difficile à suivre tant que je n'ai pas au moins une fois dans ma vie fait une chaîne supplémentaire. Allez, un petit échantillon, pour comprendre avec les mains. Un exemple "chaîne supplémentaire" simple et non pas à la Juanita Girardin - ce qui sera pour l'année prochaine.



Je partage ce que j’ai compris des effets de chaîne supplémentaire, qui me plaisent d’autant mieux qu’on peut les utiliser en peigne envergeur (PE), en toile simple, avec baguette. Cela ouvre des horizons graphiques à ceux qui préfèrent tisser « simple », avec un matériel peu cher et peu complexe. En gros : comment ne mettre en valeur que certains fils, comment les cacher ?

Petit rappel: je ne produis pas des tutos, je partage l'évolution d'une novice dans un domaine.

Principe: on enlisse dans les cadres 1 & 2 pour ce qui va faire toile et, dans les zones où l'on veut un motif, on enlisse le fil supplémentaire dans le cadre 3 ou 4. Ce fil sera dans la même dent du peigne que le fil adjacent (1 ou 2). Selon le marchage, on affichera ou non les fils supplémentaires, des cadres 3 et 4 ou seulement 3 ou seulement 4.

La toile est tenue par les cadres 1 (C1) et 2 (C2). Les fantaisies de fils supplémentaires sont sur le cadre 3 seul (C3) ou sur d’autres cadres si on en a plus (C4 pour un travail en 4 cadres).

On peut enlisser 1 2 3 1 2 4 sur 10 fils par exemple (quand le fil supplémentaire à besoin d'espace pour s'exprimer, comme la laine - supp tous les 3èmes fils - 2 & 3 et 2 & 4 seront chacun dans le même dent du peigne).

Ou 1 3 2 4 en plus serré sur 10 fils, les deux fils supplémentaires C3 et C4 seront assez proches l'un de l'autre et feront effet presque d'un aplat (supp' tous les 2 fils - 13 et 24 seront chacun dans la même dent du peigne).

Aussi enlissage possible : 1 2 1 3 puis 2 1 2 4 (supp' tous les 4 fils)

Lors du tissage en soi, si on veut voir sur le tissu tous les fils supplémentaires, on amorce la toile en marchant C1 ou C2 en ajoutant 34 à chaque fois  -> 134 puis 234.

Si on ne veut « afficher » que les fils C3 : 13 23 – les fils C4 : 14 24.

Sachant où on a placé les fils C3 et C4 sur le tissu, on peut s’amuser à faire des pointillés, des lignes brisées courtes, moyennes ou longues. Si on a placé les C3  très proches l’un de l’autre, on peut avoir presque un aplat carré en les levant.
Si on ne veut voir aucun des fils de couleur C3 ou C4, on ne lève que la toile 1 et 2. Dans ce cas, l’envers montrera de longs flottés de chaîne de ces C3 et C4. Ils  feront l'objet de franges décoratives ou seront rentrés. Ou seront coupés. Selon la vitesse du vent. Et selon le projet : pour un coussin, on les laisse et baste !

Si on marche une toile classique en 13/24, on verra au principal la toile et, comme en fantôme, les fils de couleur C3 et C4 un peu cachés par la toile.

Pour voir sur le métier, chez Sylvia du forum Jane Stafford:

On peut voir cette méthode en action, chez Pipyr Dooley: Simple Supplemental Warp for 4 shaft weaving. La vidéo est en anglais mais les sous-titres aident, on peut d'ailleurs les faire traduire:




copie d'écran d'une vidéo sur le sujet: bref d'enlissage (chez Roger Knapp)

J’ai fait un test de trame supplémentaire aussi. Avec le même fil de couleur: des lignes transversales ou des petites touffes (des trames coupées après tissage). Cette technique, pourtant proposée par Jane Patrick dans son excellent livre pour le peigne envergeur The Weaver's idea book, que je pensais avoir bien lu, m'avait échappé. J'ai vu chez Jane Stafford les possibilités graphiques. A la première lecture chez Patrick, elles  me semblaient plutôt de la décoration domestique. Je vais me replonger dans son volumineux livre, car ses nombreux exemples en photos ouvrent de formidables horizons, même pour le travail aux cadres.

Info non initiés à mon blog: je cherche à créer des effets graphiques pour "peindre aux fils", et non nécessairement à produire un tissu tel qu'on l'entend en tissage classique.



Test sur une chaîne de laine zéphir noire (achat chez Alysse créations). J'ai fait des acrobaties: j'ai choisi un filé main fantaisie, à partir de locks de weynsleydale, très poilu, friselis. Le résultat ne me plaît pas trop, au final (photos 5 et 6). Le contraste me paraissait sympa avant de tisser et au final: bof. En cours de route, j'ai remplacé tous ces fils par des filés mains de soie maulbère en séquences multicolores (les fileurs comprendront). Voir les 4 premières photos.

 

Essais de divers rythmes. Je voulais aussi vérifier les tiraillements après lavage entre la laine et la soie. La soie ondule un peu, mais pas de tiraillements.


J'insiste avec mes locks, mais çe ne me plaît toujours pas.


J'aime beaucoup en revanche l'effet de petits fenêtres de la trame supplémentaire.


la même trame supplémentaire est perdue ici, il faut l'inclure dans un petit espace plus structuré.

Endroit. bof.

De longs flottés au dos. Le tissu n'est ni lavé ni repassé. Au final, la toile est plus équilibrée puisque la laine s'est donnée dans les zones libres. L'effet est moins " gaze".

A ce stade, je vois assez clairement ce que je veux faire (et ne pas faire!) au final.

Ce que je vais exprimer en brefs (wifs) dans le billet suivant.