Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

L'été/hiver en 4 blocs/4 cadres: décodage d'un bref

10.11.2022 Après mes notes en double tissage, je suis dans ma passe été/hiver. Je reviens à un modèle de juin 2013 dans Handwoven Magazine, en 4 cadres, que j'ai déjà tissé et qui me plaisait par sa foultitude de textures/tons au sein d'une structure bien carrée: auteur Sarah Jackson. Je le décode selon mon schéma mental.



On l'aura compris depuis qu'on me lit sur ce blog: je communique mes notes de travail pour ceux qui partagent mon schéma mental. Je comprends et je retiens quand j'arrive à décoder les structures sous-jacentes à un modèle. Oups, voilà qui fait bien sérieux dans un blog de hobby ;)

Le modèle de Sarah Jackson est bien détaillé dans le magazine, mais elle ne donne pas son raisonnement, la structure sous-jacente - ce qui est compréhensible, vu que peu de lecteurs le demandent. Je ne peux créer à partir simplement d'un enfilage nouveau (en effet, elle varie les enfilages été/hiver, des deux classiques elle passe à 4 blocs en chaîne). Je voudrais comprendre comment elle a raisonné. Voici mes notes de décodage, telles que je les brouillonne quand je me prépare à m'inspirer d'un modèle. Je fais quasi toujours le même déroulement.

NB. Je ne transmets évidemment pas son bref, mais mes propres élucubrations.



Décodage

En chaîne, 4 blocs été/hiver: A= 1323 B= 1424 C= 2324 D= 1314

Profil: ((A*5 B*5 +1) (C*5 D*5 +4)) *4 .

Chaque bloc A*5 etc. = 20 fils. Le "+" indique une incidentale à rajouter puisque c'est du E/H varié.

Les coloris couvrent plusieurs répétitions - 5 couleurs, en camaïeu chez elle, qu'on peut imaginer en version "paon" polychrome:

Attachage: pédales 5 & 6 toile; 1 = 14 - 2 = 24 - 3= 13 - 4 = 23

Marchage été/hiver classique, que j'essaierai aussi en dukagang- chiffres romains pour nr de marchage, chiffres arabes pour les pédales:

I = (2112)*5 - II = (3113)* 5 - III = (4334) * 5 - IV = (4224) *5 - V = (3113) *5

Donc une gradation facile à retenir de I à V. Facile avec mon système de manettes.

Résultat selon croisement de chaine (X) et trame (T) :

XA TA bloc, TB ligne, TC ligne, TD dots
XB TA dots, TB ligne, TC ligne, TD bloc
XC TA ligne, TB dots, TC bloc, TD ligne
XD TA ligne, TB bloc, TC dots, TD ligne

Que j'aime passer en tableau pour garder sous le coude quand j'improvise - je sais alors où seront les blocs, les lignes, les pointillés.



(colonnes A à D, de gauche à droite, non indiquées), tableau qui me permet de repérer que Jackson a alterné les pédalages pour que les blocs et les pointillés basculent de gauche à droite

autre façon de noter, pour mon post-it de travail, sur le métier -



Et là vient le talent de ce bref: non seulement Jackson n'utilise pas de fil plus fin pour le tabby, mais bien le même fil pour la liaison et pour le motif,comme on le fait parfois pour E/H; mais aussi elle mélange les rythmes de couleur en trame. Cela paraît cafouillis au début, puis ça s'éclaircit. Ainsi on peut retenir facilement le déploiement des couleurs

 

Couleurs en trame

5 à 6 couleurs soit C1 C2 etc. Elle change de pied à chaque changement de rythme. Splication.

C4 C1 C1 C4 C4 C2 C2 C4 C4 C3 C3 C4 etc... sachant que T= tabby; M: motif :

T   M   T   M   T   M   T   M   T   M   T   M   

Si on suit la ligne des T, par exemple on inverse à chaque bloc ne prenant la couleur des M précédents.

Je me limite donc à noter sur mon post-it de travail, pour la trame:

  • le nr des couleurs que j'ai choisies, les 6 bobines à portée de main
  • C 4114 4224 4334 1661 4334 etc pour me rappeler les changements de couleur et en improviser
  • M I5 II5 III5 IV5 V5 pour les rythmes de manettes/marchage

 

Conclusion

Je préfère les plus grands aplats que ce que je vois sur le modèle. Je reformule à ma façon en été/hiver, en blocs de 80 fils, marchés en 80 duites, fil de liaison compris, pour des carrés. Ceci n'est pas un modèle fini, je documente le raisonnement. Sur le terrain, je verrai bienn mes petites erreurs de conception et je les corrigerai.

Je sépare les carrés de zones claires. Mon but est de générer des aplats de tons légèrement différents, dans un camaieu de verts et bleus. Les colonnes AàD, de droiteà gauche, en chaîne ont des tons de gradation de plus en plus foncée, en restant assourdi:

 

A partir de là, il me suffit de changer les tons en Fiberworks en nuançant la couleur existante, ce qui va très vite, disons 2 minutes - j'ai gardé les tons assourdis de la chaîne pour le fil de liaison. Les autres choix sont tous des tons différents.

 

 


Et puis, je peux à partir de là changer les rythmes en chaine, pour sortir du côté échantillon/carrés. On va jouer avec le rythme dot Fibonacci:

  • 1 3 5 8 13 21.
  • Je laisse tomber le 1 -> les blocs seront 12fils, 20f, 32f, 52f, 84f
  • Je rythme A B C D C B A B
    -> A*3 B*8 C*5 D*13 C*5 B* 21 A*13 B*5
  • Je sépare chaque colonne d'un diviseur de ton clair, de 4 fils

La mise en page ci-dessous en large écran est bizarre, cahotique, mais j'ai besoin dans mes notes d'avoir une vision d'ensemble. Peaufiner le codage html pour avoir des zones bien alignées me prendrait tellement de temps que... je n'aurais plus envie de partager mes notes. Pardon pour les yeux!


La manoeuvre en Fiberworks est un peu plus longue, je n'ai pas vu d'automatismes ou de macros qui permettent de le faire vite. Disons: 10 minutes. Cela me prend bien plus de temps de faire les copies d'écran et de rédiger ici... ;)

Résultat:



Je vois là que j'ai bien fait d'ajouter les diviseurs clairs, pour garder un peu de structure dans le fouillis. Je peux alors essayer des rythmes idem en trame:




j'ai changé la couleur des diviseurs (un clic), pour mieux voir;

Résultat:

Au final, je retire la plupart des diviseurs qui me servent de repères à la construction, càd que j'y copie/colle d'autres couleurs. Je répartis quelques diviseurs de couleurs tranchantes. Là ce n'est plus "un clic" en Fiberworks, je bricole un peu, à l'oeil. Je recalibre les tons de chaine.


J'obtiens mon final, qui me plaît à ce jour et dont la structure fibonacci pourra servir de base pour un turned twill ou "sergé combiné" selon le terme de Betty Briand.

Théoriquement, on a plein de zones de tons en camaieux, résultant des entrelacements des 4 blocs avec les 4 trames et les 6 couleurs. Cela n'a plus rien à voir avec l'original... mais c'est lui qui m'a inspirée, par sa richesse en tons.

Ce sera un torchon de cuisine, curieuse de voir le résultat sur le terrain.

Je me détends en préparant des brefs de tissage, comme on tricote. J'en ai mille, je n'aurai jamais le temps physique de les essayer :)

Je m'attele à celui-ci, pour des cadeaux de Noel en famille. La chaîne sera plus neutre, ce sont les fils de trame qui feront tout. Je pourrai ainsi laisser chaque convive choisir ses tons. En Fiberworks, on ne voit pas bien le jeu des couleurs avec des chaines neutres, je prends toujours des tons plus flash. Cela ressemblera plus à ceci:





Retour aux archives