Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

Tapis boundweave (reps de trame) et récap' notes

13.3.2022 Après le récap' "reps de chaîne" , je récapitule mes essais et mes lectures, je voudrais refaire du reps de trame avec mes fins de pelote (mes tout premiers filés main, dont il ne reste parfois qu'un mètre). Guess why? Je viens de suivre un cours en vidéo, avec Tom Knisely, sur le sujet.

 


Vu chez Betty Briand, lors d'un stage collectif, ces deux bijoux, en reps de trame (photo chez tricofolk).

Reps de trame que je vais appeler "boundweave" pour simplifier. Sur la même chaîne que le précédent.


Je fais la liste de mes notes antérieures:

Avant de commencer, je me rafraichis les idées. Je vais faire un petit tour chez Karen de Warped for good, dont c'est la spécialité (ainsi que des rag rugs). Je relis le chapitre "Reps de trame" chez Betty Briand (pages 167 et suivantes). Mais, pour une fois, je n'aime pas les motifs qu'elle propose. Je me contente de ses explications théoriques.


Je replonge dans le livre de Peter Collingwood, en distribution libre via cs.arizona.

Je sépare bien la doc "krokbragd" de celle du reps de trame, que je vais appeler boundweave pour la simplicité.

Pour info, le tissage de tapis au métier à battant, que je voudrais produire ici, n'est pas le même procédé que celui qu'utilisent les fabricants de tapis persans, ces tapis qu'on connaît mieux dans nos salons . Pour voir une démo, lente et complète, de ce type de travail en hobby: "How a Handmade Rug is Woven"

Quelques repères pour m'orienter


J'ai relu les pages 260 et suivantes chez Peter Collingwood. J'aime beaucoup sa façon bien détaillée, illustrée de procéder. On comprend le système dont il est question, et sa source (il en donne l'historique). Il représente de façon idéale les sergés en effet de trame, par exemple: on comprend enfin quelle couleur va s'afficher où. Ce sera dans le résumé, ici.
Je lis à l'écran, je fais des copies d'écran de ce que je voudrais retenir, je les intègre dans mon logiciel d'édition et je m'en fais des petits blocs-notes par thème, selon le modèle de chaîne ou le marchage:

  • en toile
  • en sergé 2/1 double face sur 3 cadres (p. 259-261)
  • en sergé chevro|n double face (dont krokbragd pp. 263-268)
  • idem en 4 cadres avec armures factices ou "colour and weave"(pp. 269-272); en 4 cadres avec diverses variantes (marchage en sergé brisé ou croisé sur chaine 2/2 à deux ou trois couleurs pp. 273-284)
  • marchage "on opposites" p. 278
  • marchage en 3 duites - p. 279)
  • en chaîne décalée sur 8, 16 ou 24 fils ("skip-twill repeating on 8 16 or 24 ends" pp. 284-288)
  • les mêmes en 6 cadres (pp. 297-301)
  • ou 8 cadres (pp. 305-306)
  • je m'épargne momentanément le honeycomb et le shadow weave
  • et enfin tout le chapitre des blocs gérés par cadres: en "two-tie units" soit 2 fils de chaîne de liaison (pp. 308-320 pour les 4 cadres; pp. 331-336; j'impasse les 8 cadres
  • pp 340-367) en "end spot"
  • en M & Os (pp. 322-328)
  • que je pratiquerai avec incrustations ("inlays" p. 134)
  • etc.

Il me reste à étudier les effets de blocs sur 6 cadres, basés sur les tissages à 3 cadres (pp. 339-339). Comment va-t-il procéder pour du krokbragd en 6 cadres sans géants flottés à l'arrière?

Pour le moment, j'ai surtout regardé le système en chaîne type taqueté ("3- or 4-end block draft", soit double fil de liaison en 6 cadres, pp. 331-336) que j'utiliserai pour ma première série de sets de table (en laine!) J'ai fait l'impasse sur les techniques de noeuds, sumak etc., de "pile" effet Corduroy, pour me concentrer sur les rythmes en tissage classique. J'ai aussi, pour l'instant, fait l'impasse sur l'inversion de cadres (shaft switching) dont il propose la méthode. Trop complexe à ce stade-ci. Aussi impasse sur le système de blocs par "pick-up" (pp. 368-391).

Aussi revu mes toutes premières notes "tapis" pendant visionnage du cours chez Jane Stafford, avril 2019. J'adore ses cours, mais parfois il me manque les systèmes et les ensembles, si on veut penser mathématiques. Ce que j'ai trouvé chez Collingwood. Ils ont donc le duo idéal, pour moi.

Exemple d'inclusions. Vu chez Karen qu'elle combine les incrustations avec le reps de trame. Ce ne sont pas les mêmes types d'inlays que chez Collingwood page 134, car il les intègre DANS le tissage et non SUR le tissage.