Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

Double tissage: I am back

21.3.21 Je reprends le chapitre double tissage: non pas en double largeur, mais en double épaisseur. Mon premier essai était une écharpe piano pour Marcel

 

Je ne suis pas intéressée par le tissage double largeur ou tubulaire, mon intérêt porte sur les jeux de couleur qu'on peut obtenir en double nappes, ainsi que sur les beaux aplats qu'on peut obtenir en double tissage. C'est un choix esthétique.

Le double tissage s'aborde par des modèles 4 cadres, on passe ensuite aux 8 cadres.

J'ai compris les bases du double tissage chez Betty, d'ArTissage à Chinon et grâce à Danielle, de l'atelier à Roubaix, mes deux profs de tissage. Mes essais chez elles étaient en 4 cadres. Serais-je mûre pour la vitesse supérieure?

Pour me remettre en train, je revois les notes sur le blog de la géniale Cally Booker, aussi délicate graphiste qu'excellente pédagogue. En l'occurrence sa série sur le "double weave" en 8 cadres

Avant de produire mon propre bref, à la mode Betty, je vais suivre un modèle que Booker appelle "Paul Klee" -> eTissu à la Klee en double tissage (modèle Cally Booker)".

Au passage, j'ai retrouvé dans mes notes une illustration limpide pour comprendre comment on procède quand on veut transformer un modèle 4 cadres en double tissage en 8 cadres

Pour la chaîne

On construit son modèle en 4 cadres (à gauche, en bleu ), on le copie/colle dans les cadres 5 à 8 (en rose).
Pour l'enfilage: on alterne les couches, comme si on décalait chacun d'une case. Ici la couche de tissu 1 (disons "la nappe du haut", celle qu'on voit quand on tisse) est en bleu et la couche 2 (disons "la nappe du bas", ou cachée) est en rose.

On intercale donc, en laissant un espace entre chaque colonne de chaîne: lisse de cadre 2 bleu puis 3 bleu puis puis 2 bleu puis 3 bleu etc. . Puis dans les espaces, on intercale cadre 6rose puis 7rose puis 6 rose etc.

On obtient ainsi en chaîne des séries comme 2 6 3 7 2 6 3 7 pour les cadres et une alternance de bleu/rose pour les couleurs (je marque en gras le bleu réel).

Pour la trame

On va tramer en bleu clair les duites qui rythment 13 24 (nappe 1, supérieure), et en rose les rythmes 57 68 (pour la nappe 2, soit la couche du bas).

Je note, pour la clarté:

  • 13 = T1 pour toile 1
  • 24 = T2 pour toile 2
  • 57 = T3 pour toile 3
  • 68 = T4 pour toile 4

Je comprends mieux les systèmes ainsi, on le verra dans le billet "Klee", qui suit.

Pour le marchage, il s'agit aussi de combiner les deux projets :

duite 1:

13

(soit T1 dans mes notes)

duite 2:

57+++

(soit T3+T1T2)

duite 3:

24

(soit T2)

duite 4:

68+++

(soit T4 +T1T2)

 

Particularité des duites paires (+++): la complication est qu'il faut se débarrasser de la nappe 1 quand on passe le fil rose de la duite 2, donc on ne marche pas 57 ou 68 mais:

  • 57 PLUS toute la nappe 1 -> 57 + 1234 => je note chez moi T3 + T1T2
  • 68 PLUS toute la nappe 1 -> 68 + 1234 => T4 + T1T2

Ceci est la base minimale du double tissage, celle qui a fait que j'ai coincé tout un temps avant de piger.

Le reste est de la procédure, on le trouve chez nos excellents profs ou dans les bouquins (quasi tous en anglais). Celui que j'ai acheté en digital: Magic of Double Weave" de Handwoven.

J'ai suivi le cours en vidéo de Jennifer Moore.

Sur https://www2.cs.arizona.edu/patterns/weaving/webdocs.html on peut chercher tous les anciens documents qui ont trait au "double weave", comme les notes de cours du formidable Paul O'Connor.

C'est la base des bases. Voir le billet

 

Apprendre chez Cally Booker

Retour aux archives