Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

9.7.19 Les cours en ligne de Jane Stafford

Pour les novices en tissage à 4 cadres ou peigne envergeur (mais pas que: les plus aguerris y trouveront aussi leur miel, je crois), je fais ici la promo d'une formation vidéo en ligne au cours de laquelle j'ai énormément appris: https://janestaffordtextiles.com
Formation que la gente dame appelle "Guild on line".

Jane est très pragmatique et structurée. Tisserande depuis 1980 je crois. Le métier Jane de Louet a été conçu sur ses conseils, d'où son nom.

Le cours est certes en anglais, mais la vidéo permet d'afficher des sous-titres pour suivre plus facilement. Pas encore traduits, mais cela permet au moins de mieux suivre.

Le cours est vraiment peu cher: 65€ pour une année complète ET l'accès permanent aux années passées, ce qui fait 3 saisons de 10 épisodes d'une heure, bien riche en trucs astuces et principes. Et des réponses aux questions dans le forum, par l'assistante de Jane. Parfois, sur le groupe ravelry, c'est Jane qui répond elle-même.

Les vidéos sont très bien structurées: une présentation au tableau, puis le travail au métier, puis un décodage sur le bureau, avec plein d'échantillons.

L'équipe annonce plus de quarante heures de vidéo, mais à dire la vérité, la partie 2 de chaque cours est assez longue et répétitive: Jane est filmée pendant son tissage, sans montage. Je ne compte pas ça pour "une heure" de vidéo. C'est llllong et assez casse-pieds. Il faut pourtant passer par là pour capter quelques infos qu'elle glisse au cours de son travail. J'ai l'impression à chaque fois de devoir regarder le riz qui cuit lors d'un cours de cuisine. Pffft. Bon, c'est bien le seul petit défaut, minuscule. Ma technique: je range l'atelier une fois par mois, pendant cette heure-là. Nul besoin de regarder, j'écoute si un petit kékchose d'intéressant tombe dans mes oreilles. Le reste: je regarde plus qu'attentivement, car je visionne parfois 2 à 3 fois, le crayon en mains.

J'y apprends beaucoup sur le travail des densités pour obtenir un beau drapé, le tombé des tissus - ce  qui me préoccupe depuis que j'ai quitté le métier à peigne envergeur pour un métier à 4 cadres. Chercher "50/50" sur le site pour lire son approche en texte. De nombreux billets dans la "base de connaissances" (Knowledge base). Il ne me restera plus qu'à mettre tout ça en oeuvre.

En réponse à ma demande, l'équipe indique que vous pourriez vous inscrire un seul jour avant de confirmer, histoire de voir que ce cours vous convient.

J'adore les goûts graphiques de Jane, j'aime aussi son idée qu'on peut jouer des années en toile avant de partir en sergé. A ce jour (3è saison), tous les projets peuvent être réalisés au métier à peigne envergeur, ce petit métier peu cher d'entrée de gamme que tant d'apprentis tisserands ont acquis

Voir la table des matières en photos de la saison 1, la saison 2 ou la saison 3

Les densités - équivalences pour lire/écouter les tisserands anglophones

Au passage, elle parle en densité à l'américaine, en fils par pouce. Pour suivre sans me perdre (car je regarde les vidéos pendant que je file ou que jetisse, comme beaucoup d'entre vous, j'imagine), j'ai ressorti mon petit tableau excel vite fait fin 2018: une rapide conversion du tableau de substitution des peignes en centimètres + une équivalence des pouces en cm.

Je garde les valeurs en cm à 2 digits, ça me permet de mieux évaluer. Je ne calcule quasi jamais sous 5f/cm. Mais le calcul est simple: diviser les valeurs annoncées par les anglophones en EPI/PPI par 2.54cm, pour obtenir la densité en fils/cm.

densité en fils par  
pouce centimètre
12 4.72

13

5.12
14 5.51
15 5.91
16 6.3
18 7.09
20 7.87
24 9.45
26 10.24
30 11.81
40 15.75
50 19.69